Le compost

Le compost du commerce ne contient presque plus d'énergie.
Il vaut mieux acheter ce qui contient 100% d'énergie: les fumiers frais et tous les produits non décomposés.
En les épandant sur le sol le maximum d'énergie profitera à la terre; le maximum de fertilisants seront mis en réserve dans la terre par les microorganismes et les champignons; ainsi on ne perd quasiment rien du tout.
Pour faire le compost on utilise du fumier et toutes sortes d'éléments qu'on laisse réduire; il est un peu plus riche que le terreau ou la tourbe mais cette richesse est très faible par rapport à ce qu'il contenait au départ.
On peut le mélanger à la terre dans des couches ou dans des serres quand on n'a rien d'autre, mais pour le même prix il vaut mieux se procurer de la matière brute chez des fermiers.
Le compost contient assez de matière fertilisante pour un an; il peut être mélangé pour 50% avec du terreau pour faire des cultures en pots: chrysanthèmes géraniums etc.
L'analyse de beaucoup de terreaux et de compost a été faite; ils étaient moins riches que la terre du jardin!
Augmenter la légèreté du sol avec le compost n'offre qu'un effet momentané.
Pour que la terre devienne souple et reste souple elle a besoin de matériaux frais, de déchets de toutes sortes: cendres de bois, vieux matelas, poussières de maison qui contiennent beaucoup d'oligo-éléments.
Tout ce qui a été vivant, même devenu minéral, peut être récupéré pour nourrir les microorganismes du sol et les vers de terre.
C'est cela qui rend la terre souple mais il ne faut jamais enterrer ces éléments il seront toujours mis en surface sur le jardin.

© 2017 la ferme des longs sillons Siret 812 945 046 00017