top of page

Originaire d'Asie, la rhubarbe est connue depuis très longtemps mais elle n'est consommée en Europe que depuis le XVIII' siècle. Son nom vient du latin reuburbarum qui signifie “racine barbare” car elle était inconnue en Occident et seuls les peuples étrangers (les barbares) l'appréciaient. De la même famille que l'oseille, c'est une grande herbe vivace, rustique et résistante, qui s'est très bien adaptée à nos climats. On n'en consomme que le pétiole des feuilles car les limbes sont trop concentrés en acide oxalique. 
La rhubarbe est sans doute le “fruit” le moins calorique avec seulement 10 kcal pour 100 g, cette tige contient bien sûr très peu de sucre (seulement 1 % !) et beaucoup d'eau. Son acidité naturelle impose de la sucrer, si possible avec parcimonie I Par ailleurs, son originalité réside en sa forte teneur en calcium (86 mg/100 g) :‘un taux record dans le monde végétal. 
“Fruit” emblématique du printemps la rhubarbe est principalement consommée cuite. Elle s'accommode dans des desserts (tartes, compotes,' confitures, crumbles, sorbets...) ou pour accompagner des viandes blanches, des volailles ou des poissons (juste poêlée, poivrée et agrémentée d'une noisette de beurre). On l'associe volontiers aux fraises ou aux pommes, au gingembre frais et aux épices. Crue, macérée quelques heures dans du sucre, la rhubarbe fait merveille auprès des adeptes des saveurs acidulées.

Rhubarbe 300 grammes

2,40 €Prix
    bottom of page